SAFIR, première recherche « patient centric »

A l’occasion de sa nomination à la tête de la Haute Autorité de Santé (HAS) en novembre dernier, Dominique Le Guludec déclarait que « la participation active des patients à l’évaluation est un gage de qualité […] démontré scientifiquement ». La recherche SAFIR est une parfaite illustration de cette démarche vertueuse, « appuyée […] sur des équipes de recherche académiques ».

Le Centre de pharmaco-épidémiologie de l’AP-HP, avec ses chercheurs, pilote et administre le processus d’évaluation. Mais ce sont bien les patients qui sont au cœur du dispositif. Plus que pour aucune autre étude, ils ont en effet été associés dès le départ à la conception même du projet. Les associations de patients, membres du comité de pilotage, sont à l’origine d’une part importante des questions que pose l’étude. Et leurs « patients experts », en participant à nos « boards patients », ont largement contribué à leur validation.

C’est donc une étude totalement « patient centric », comme le souhaite dorénavant la HAS, que nous mettons en œuvre aujourd’hui. Recherche dont vous tous, patients et proches, pouvez contribuer à faire la première réussite de ce genre !